Accèder directement au contenu

Effets de la compétition souterraine entre plantes sur l’attractivité aux pollinisateurs

Les chercheurs de IEES-Paris en partenariat avec le CEREEP-Ecotron ont mis en évidence l’impact négatif de la compétition souterraine entre plantes sur l’attractivité aux pollinisateurs. En particulier, le nombre et la taille des fleurs ainsi que le nombre de visites diminuent lorsqu’il y a compétition pour les ressources, alors que les traits de nectar (quantité et qualité du nectar) ne sont pas affectés.
Cette étude suggère que les interactions compétitives entre les plantes peuvent moduler les interactions de pollinisation même lorsque les espèces végétales concurrentes ne sont pas pollinisées par les insectes.

DOI 10.1093/aobpla/plaa022